couverture_promo

L’OURS AUX CENT NOMS – Huguette Ducharme

5 sur 5 basé sur 1 vote client
(1 avis client)

15 $

Huguette Ducharme signe son 8e livre, un recueil de haïbuns vraiment touchant qui nous montre de manière fort poétique l’accompagnement des enfants endeuillés.

En stock

Description du produit

L’enfance, le temps des jours ensoleillés et des aubes incertaines…

Ce recueil rempli de l’écho de rencontres se prolonge en un chant poétique léger, bruissant, une poésie solaire. Elle ne rayonne que du regard des enfants. Elle explose de leur peine.

en bleu sa tristesse
la couleur des yeux
de sa petite sœur

Comme dans le conte où Alice franchit le miroir pour retrouver la famille per-due du chapelier et le consoler de son chagrin, Huguette Ducharme a accepté elle aussi une mission d’accompagnement pour de nombreux enfants. Elle y apprend que le temps ne reprend que ce qu’il a déjà donné.

Elle ne peut laisser ces enfants chercher seuls l’être qu’ils ont perdu : père, mère, frère, sœur, grand-mère, grand-père, ami.

j’attends
un petit garçon sept ans
plus de papa

Elle invite l’enfant à dessiner. L’art c’est l’enfance. C’est ignorer que le monde existe déjà, et en créer un, écrit Rainer Maria Rilke.

mandala
parmi les couleurs sombres
une éclaircie

Elle offre des jeux à ces enfants touchés par le destin. Des enfants que l’insouciance ne protège plus. Elle accepte de les guider dans le monde de l’absence, là où ils n’ont plus de chemins.

nouveau pyjama
une chemise
de son père

L’enfance appelle le contour consolateur des anges gardiens. Huguette a de grandes ailes pour animer ces heures et faire traverser le pont irréversible.

silence
ma main
sur son épaule

Et la vie reprend ses droits… et l’enfance renoue avec le présent.

salon funéraire
il joue à cache-cache
avec ses cousins

L’auteure donne des crayons de cou-leur aux enfants et se réserve un stylo pour écrire un recueil émouvant de mots d’enfants, de partages, de souvenirs.

Un recueil unique dans le monde de la poésie brève et inspiré de la poésie japonaise :

Mon père ne doit pas mourir
il faut
qu’il scie des blocs de charbon

écrit Aya Shobu.

Un recueil laissant apparaître l’espoir et la force de la vie dans la traversée du destin.

 

MICHELINE BEAUDRY

Information complémentaire

Dimension

11x17cm (poche)

Nombre de pages

106

Photographies

Focus Photos

Couverture

Souple avec rabats et pelliculage mat

Reliure

Dos carré collé

Publication

Premier tirage, le 11 septembre 2016

ISBN

978-2-9815277-6-9

1 avis pour L’OURS AUX CENT NOMS – Huguette Ducharme

  1. 5 sur 5

    :

    Bonjour à chacun de vous, je ne prends pas souvent la parole ici, ce matin je suis profondément touchée par la lecture que je viens tout juste de terminer. L’ours aux cent noms écrit par Madame Huguette Ducharme Aux Éditions Renée Clairon. Merci Huguette d’avoir pris le temps de l’écrire, c’est un beau voyage au cœur de l’être humain, et passer par le cœur pur des enfants, c’est un retour vers notre propre enfant intérieur. La résilience, l’espoir et le réconfort que l’on possède tous à l’intérieur de soi, c’est la route que tu prends pour rejoindre nous les lecteurs. Tes mots deviennent des images dans lesquelles il est facile de se retrouver. Je me sens privilégiée d’avoir croisé ta route, tu fais partie de ces êtres significatifs, qui nous aide à devenir des meilleures personnes. Je recommande ce livre à tout le monde, c’est un baume pour nos cœurs souvent fragilisés par les deuils de nos vies. Je termine en reprenant les paroles de Carl dans ton livre: « T’en fais pas trop dit la main droite la vie c’est des échelles aussi pas seulement des serpents », sage petit garçon, si on les écoutait plus, on apprendrait nous aussi. Merci de t’avoir fait confiance , Huguette Ducharme

Ajouter un Avis